Panorama

 

Black is beltza
Fermin MUGURUZA

Octobre 1965, New York. Les autorités américaines interdisent le défilé des deux géants noirs des Fêtes de Pamplune sur la 5ème Avenue. Manex se rebelle et traverse le monde en ébullition de cette fin des années 60, celui de la Guerre Froide et des mouvements de libération des peuples. Entre voyage initiatique et odyssée libertaire, une animation qui nous amène en périple entre Cuba et Mexico, en passant par Alger et Montréal.

 

> VOIR LA BANDE-ANNONCE

 

  • SAM 3 OCT. I LA TURBINE I 20H45
  • DIM 4 OCT. I L'AUDITORIUM SEYNOD I 14H30
  • Pays Espagne I Année 2018 I durée 87 mn I Langue Espagnol, anglais, français, basque I Scénario Fermin Muguruza, Harkaitz Cano I Interprétation Unax Ugalde, Isaach De Bankolé, Sergi López, Ramon Agirre, Maria De Medeiros I Production Black is Beltza AIE

    Biographie

    Fermin Muguruza, né à Irun en 1963, est un chanteur, musicien, producteur et réalisateur. Ancien chanteur des groupes Kortaku et Negu Gorriak, il devient l’une des figures emblématiques du milieu revendicatif basque. Avec son groupe, le militant a déjà réalisé plusieurs albums dont le dernier en date, Euskal Herria Jamaika Clash, est une rencontre avec des pointures du reggae jamaïcain. Black is beltza, son premier long-métrage de fiction, est adapté du roman graphique éponyme.


    Entre deux eaux / Entre dos aguas
    Isaki LACUESTA

    Isra et Cheito sont deux frères qui ont pris des chemins très différents dans la vie. Quand Isra sort de prison et Cheito revient d’une longue mission dans la Marine, tous deux retournent sur l’île de San Fernando. Leurs retrouvailles font ressurgir le souvenir douloureux de la mort violente de leur père. La texture atemporelle de la caméra analogique d’Isaki Lacuesta fait cohabiter harmonieusement la cruauté d’un quartier gitan, avec la beauté extrême de l’île de San Fernando.

     

    Ce film est la suite de La Leyenda del tiempo (2006), du même réalisateur, avec les mêmes acteurs.

     

    > VOIR LA BANDE-ANNONCE

     

  • SAM 3 OCT. I LA TURBINE I 16H00
  • DIM 4 OCT. I LES NEMOURS I 21H15
  • Pays Espagne I Année 2018 I durée 137 mn I Langue Espagnol I Scénario Isaki Lacuesta, Isa Campo, Fran Araujo I Photo Diego Dussuel I Musique Raül Refree, Kiko Veneno I Interprétation Isra Gomez, Francisco Jose Gomez I Production La Termita Films, B-Team Pictures, All Go Movies, Mallerich Films

    Biographie

    Isaki Lacuesta, né à Gérone en 1975, formé à l’Université Pompeu Fabra à Barcelone, est l’auteur d’une trentaine de courts et de onze longs métrages. Réalisateur atypique, prolifique, voyageur, jouant des codes classiques du cinéma, son cinéma brouille les pistes entre fiction et documentaire. Avec La Leyenda del tiempo (2006) – suite à douze ans d’intervalle de Entre dos aguas – il remporte la Concha de Oro au festival de San Sebastián en 2018.


    Eva en août / La virgen de agosto
    Jónas TRUEBA

    Eva, 33 ans, décide de rester à Madrid pour le mois d’août, tandis que ses amis sont partis en vacances et ont fui la ville. Les jours s’écoulent dans une torpeur madrilène festive et joyeuse et sont autant d’opportunités de rencontres pour la jeune femme. Ce conte d’été aux airs Rhomériens nous fait redécouvrir Madrid loin des clichés touristiques, à travers l’errance hédonique d’une héroïne en quête d’elle-même.

     

    Soutenu par l’ACID 2020

     

    > VOIR LA BANDE-ANNONCE

     

  • DIM 4 OCT. I LE MIKADO MJC NOVEL I 17H00
  • Pays Espagne I Année 2019 I durée 129 mn I Langue Espagnol I Scénario Jónas Trueba, Itsaso Arana I Photo Santiago Racaj I Montage Marta Velasco I Musique Soleá Morente I Interprétation Itsaso Arana, Vito Sanz, Isabelle Stoffel, Joe Manjon, María Herrador I Production Los ilusos Films SL, La virgen de Agosto AIE

    Biographie

    Jonás Trueba, né à Madrid en 1981, est l’auteur de Todas las canciones hablan de mí (2010), de Miniaturas (2011), Los ilusos (2013), Los exiliados románticos (2015) et La reconquista (2016). Depuis 2013, il fait partie de Cine en Curso, un projet pédagogique s’appuyant sur le cinéma dans les centres éducatifs. Eva en août, dernier long-métrage, connaît un franc succès dans de nombreux festivals.

     

     

     


    Jaulas
    Nicolás PACHECO

    Dans un village andalou figé dans le temps, Concha et sa fille Adela rêvent d’une vie meilleure. Fatiguées de l’ambiance oppressante dans laquelle elles vivent et d’un mari cruel, Concha décide de s’échapper vers la ville avec sa fille, quittant ainsi la prison qu’a toujours été leur vie. Un hybride poétique entre un conte aux airs lorquiens et un récit réaliste, cru et marginal. On se laisse porter par le chemin de croix de femmes en quête de liberté. 

     

    > VOIR LA BANDE-ANNONCE

     

  • SAM 3 OCT. I LE MIKADO MJC NOVEL I 17H00
  • DIM 4 OCT. I L'AUDITORIUM SEYNOD I 19H30
  • Pays Espagne I Année 2018 I durée 97 mn I Langue Espagnol I Scénario Nicolás Pacheco I Photo Alejandro Espadero I Montage Ana Álvarez Osorio I Musique Pablo Cervantes I Interprétation Estefanía De Los Santos, Marta Gavilán, Manuel Cañada, Belén León Ponce De, Antonio Dechent I Production Suroeste Films, A CONTRACORRIENTE FILMS, Spal Films

    Biographie

    Nicolás Pacheco, né en 1980, est un réalisateur, metteur en scène et comédien andalou, formé au Centre d’Estudis Cinematogràfics de Catalunya et à l’école TAI de Madrid. En 2003, il fonde La Tapia, société de production qui lui permet de développer ses courts-métrages, ¡Al cielo con ella!(2010), Grietas comunes (2014) o A naide (2015), primé dans de nombreux festivals. Jaulas (2018), est son premier long-métrage.

     

     


    La hija de un ladrón
    Belén FUNES

    Sara a 22 ans et un bébé à charge. Elle rêve de former une famille normale avec son petit frère et le père de son enfant. Après des années d’absence passées en prison, son père décide de réapparaître dans leur vie, suscitant en elle un tourbillon d’émotions. Son retour va devenir un obstacle. Les débuts surprenants d’une réalisatrice prometteuse qui nous plonge dans la course contre la montre d’un quotidien marginal. 

     

    > VOIR LA BANDE-ANNONCE

     

  • VEN 2 OCT. I LES NEMOURS I 19H00
  • DIM 4 OCT. I LA TURBINE I 18H30
  • Pays Espagne I Année 2019 I durée 83 mn I Langue Espagnol I Scénario Belén Funes Marçal Cebrian I Photo Neus Ollé I Montage Bernat Aragonès I Musique Sergio Rueda I Interprétation Greta Fernández, Eduard Fernández, Àlex Monner, Tomás Martín, Adela Silvestre I Production Oberon Cinematográfica, B-Team Pictures

    Biographie

    Belén Funes, née en 1984 à Barcelone, a suivi ses études de cinéma à la ESCAC, puis à la prestigieuse École de San Antonio de los Baños (Cuba). Ses deux premiers courts-métrages étaient déjà prometteurs : La inútil (2017) et Sara a la fuga (2015), dont la protagoniste a inspiré le personnage principal de son premier long-métrage La hija de un ladrón (2019, Prix de la Meilleure actrice à Greta Fernández au Festival de San Sebastián). La revue Variety la classe parmi les 10 talents émergents espagnols à suivre.


    La inocencia
    Lucía ALEMANY

    Lis est une adolescente qui rêve de devenir artiste de cirque et de quitter son village natal. Elle passe son été à jouer avec ses amis et à flirter avec son petit ami, plus âgé qu’elle. Pour atteindre son rêve, elle doit affronter ses parents et les coutumes du village, où la morale et les apparences dictent les conduites de chacun. La réalisatrice nous fait voir le monde à l’envers à travers les yeux de Lis, jouée par la très jeune et talentueuse Carmen Arrufat, dont la soif de liberté s’érige en bouclier contre la censure archaïque. 

     

    > VOIR LA BANDE-ANNONCE

     

  • VEN 2 OCT. I LE MIKADO MJC NOVEL I 18H30
  • DIM 4 OCT. I LA TURBINE I 20H45
  • Pays Espagne I Année 2019 I durée 92 mn I Langue Catalan I Scénario Lucía Alemany, Laia Soler I Photo Jon Bordera I Montage Juliana Montañés I Interprétation Carmen Arrufat, Laia Marull, Sergi López, Joel Bosqued, Estelle Orient I Production Turanga Films, Un Capricho De Producciones, Lagardo Films

    Biographie

    Lucía Alemany, née en 1985 à Traiguera, a étudié la réalisation et la production à l’ESCAC (École supérieure de cinéma de Catalogne). Sa passion pour le réalisme la conduit à travailler avec des acteurs non-professionnels et à accorder une grande place à l’improvisation. Elle a ainsi tourné son premier court-métrage 14 años y un día (2015), dans le village de son enfance. La Inocencia, en compétition à San Sebastián, est son premier long-métrage.


    Liberté
    Albert SERRA

    Trois libertins expulsés de la cour puritaine de Louis XVI cherchent à exporter en Allemagne la philosophie des Lumières fondée sur le rejet de la morale et de l’autorité. Ils doivent aussi trouver un lieu sûr où poursuivre leurs jeux dévoyés à l’écart de toute réprobation morale. Avec son éventail de fantasmes, Liberté est l’une des expériences les plus radicales primées à Cannes, une débauche charnelle et cérébrale.

     

    > VOIR LA BANDE-ANNONCE

     

  • VEN 2 OCT. I LE MIKADO MJC NOVEL I 20H30
  • Pays France, Espagne, Portugal I Année 2018 I durée 132 mn I Langue Français, allemand, italien I Scénario Albert Serra I Photo Artur Tort I Montage Ariadna Ribas, Artur Tort, Albert Serra I Interprétation Helmut Berger, Marc Susini, Iliana Zabeth, Laura Poulvet, Baptiste Pinteaux I Production Idéale Audience

    Biographie

    Albert Serra, né en 1975 en Catalogne, fait des études de cinéma et voit rapidement ses films salués dans les festivals. Il obtient le Léopard d’or du Festival de Locarno en 2013 pour Histoire de ma mort où il fait dialoguer Casanova et Dracula. Après la nomination de La Mort de Louis XIV à Cannes en 2016, il revient en 2019, cette fois-ci dans la Section Un certain regard, où il obtient le Prix spécial du jury pour Liberté.


    Los días que vendrán
    Carlos MARQUÉS-MARCET

    Vir (30 ans) et Lluís (32 ans) sont ensemble depuis seulement un an, quand ils découvrent qu’ils sont “enceints”. Pendant 9 mois, nous suivrons les aventures de ce jeune couple barcelonais, leurs peurs, leurs joies, leurs attentes et les réalités auxquelles ils devront faire face. Le dernier volet d’une trilogie envoûtante sur le désamour, un chef d’œuvre organique où la complexité des émotions est traitée avec délicatesse et compassion.

     

     

     

  • VEN 2 OCT. I LES NEMOURS I 16H30
  • SAM 3 OCT. I LA TURBINE I 14H00
  • Pays Espagne I Année 2019 I durée 94 mn I Langue Catalan I Scénario Carlos Marqués-Marcet, Clara Roquet, Coral Cruz I Photo Alex García I Montage Ana Pfaff, Carlos Marqués-Marcet, Óscar De Gispert I Interprétation María Rodríguez Soto, David Verdaguer I Production AVALON PC

    Biographie

    Carlos Marqués-Marcet est un réalisateur, scénariste et monteur catalan, diplômé d’un Master en Beaux-Arts de la UCLA à Los Angeles après avoir étudié à la Pompeu Fabra. Pour son premier long-métrage, 10 000 km (2014), il a reçu le Prix Goya du Meilleur réalisateur, cinq prix Gaudí et plus de quinze prix en festivals. Après Tierra Firme (2017), Los días que vendrán (2019) suit le chemin du succès de ses premiers films.


    Oreina
    Koldo ALMANDOZ

    Khalil est un jeune homme déraciné qui vit de petites combines à la périphérie de la ville. Il aime rendre visite à José Ramón, un vieux braconnier, qui partage une maison près du marais avec son frère Martín, un universitaire déchu. Là se tissent les destins des trois personnages, entre amitié et rancœur, frustration et désir. Ce film fleuve nous ancre dans l’humidité d’un territoire marécageux, et nous amène à la rencontre de petites gens, dont la destinée passe souvent inaperçue.

     

    > VOIR LA BANDE-ANNONCE

     

  • VEN 2 OCT. I LA TURBINE I 20H45
  • DIM 4 OCT. I LES NEMOURS I 14H00
  • Pays Espagne I Année 2018 I durée 88 mn I Langue Basque I Scénario Koldo Almandoz I Photo Javier Agirre Erauso I Montage Laurent Dufreche I Musique Elena Setién, Ignacio Bilbao, Alazne Ameztoy, Xanti Salvador I Interprétation Laulad Ahmed Saleh, Ramon Agirre, Patxi Bisquert, Iraia Elias, Erika Olaizola I Production TXINTXUA FILMS

    Biographie

    Koldo Almandoz est né en 1973 à San Sebastián. Réalisateur et scénariste, il est également directeur de la revue artistique The Balde de 2002 à 2014 et programmateur du Festival Punto de Vista (Navarre) de 2015 à 2017. Ses films ont été plusieurs fois primés (Cannes, San Sebastián, etc.) Après de nombreux courts-métrages (Belarra, Midori, Columbapalumbus, Ahate pasa, Deus et Machina, Plâgan), Koldo Almandoz passe aux longs-métrages en 2016, avec Sîpo phantasma. Oreina est son second long-métrage à remporter le prix Irizar Basque Film Award au festival de San Sebastian en 2018.

    • VEN 2 OCT. I LA TURBINE I 20H45
    • DIM 4 OCT. I LES NEMOURS I 14H00

    Petra
    Jaime ROSALES

    Petra, jeune artiste peintre, intègre une résidence d’artiste auprès de Jaume Navarro, un plasticien de renommée internationale. Très vite, Petra découvre un homme cruel, égocentrique et manipulateur. Malgré les mises en garde, la jeune femme persiste, bien décidée à se rapprocher de cette famille. Bárbara Lennie captivante dans un puzzle haletant, un drame aux airs de tragédie grecque. 

     

    Nommé à la Quinzaine des réalisateurs, Cannes, 2018.

     

    > VOIR LA BANDE-ANNONCE

     

  • SAM 3 OCT. I LES NEMOURS I 21H15
  • DIM 4 OCT. I L'AUDITORIUM SEYNOD I 17H00
  • Pays Espagne, France, Danemark I Année 2018 I durée 107 mn I Langue Espagnol I Scénario Michel Gaztambide, Clara Roquet I Photo Hélène Louvart I Montage Lucía Casal I Musique Nicolás Tsabertidis I Interprétation Alex Brendemuhl, Bárbara Lennie, Joan Botey, Marisa Paredes, Petra Martínez I Production Fresdeval Films SI, Wanda Vision SA, Oberon cinematografica, Les productions Balthazar

    Biographie

    Jaime Rosales est né en 1970 à Barcelone. Il se forme à Cuba (à l’EICTV) puis en Australie. Sans concessions, son audace visuelle conquiert les plus prestigieux Goya en 2007. Après son premier long-métrage, Las Horas del día (2003), il réalise La Soledad (2007) puis, en 2012, Rêve et silence, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs. En 2014, La Belle Jeunesse est sélectionné à Un Certain Regard. Son dernier film, Petra, est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au festival de Cannes, en 2018.


    Quelques temps après / Tiempo después
    José Luis CUERDA

    En 9177, le monde est réduit à un bâtiment officiel dans lequel vit « l’establishment » et des banlieues crasseuses, habitées par les chômeurs. Parmi ces misérables, José María veut prouver qu’en vendant une délicieuse limonade de sa fabrication dans le bâtiment officiel, un autre monde est possible. Le grand José Luis Cuerda nous quitte avec une folle dystopie picaresque jouée par un casting survitaminé. 

     

    > VOIR LA BANDE-ANNONCE

     

  • DIM 4 OCT. I LE RABELAIS I 18H00
  • Pays Espagne I Année 2019 I durée 95 mn I Langue Espagnol I Scénario José Luis Cuerda I Photo Pau Esteve I Montage Emma Tusell I Musique Lucio Godoy, Alberto Pacheco, Isaac Bonfill I Interprétation Roberto Álamo, Blanca Suárez, Miguel Rellán, César Sarachu, Daniel Pérez Prada I Production Tiempo Después AIE, Estela Films, Pólvora Films, Lanube Películas

    Biographie

    José Luis Cuerda, né à Albacete, en 1947, est un réalisateur phare du cinéma espagnol. En 1982, il réalise son premier long-métrage, Pares y nones, film culte de la “comédie madrilène”. Dans El bosque animado (1987) et Amanece que no es poco (1989), films à grand succès, il développe l’humour absurde, caractéristique de son cinéma. Il réalise aussi Le Langage des papillons (1999) et The Blind Sunflowers (2008), deux des visions les plus dures de la guerre civile espagnole. Tiempo después est son dernier long-métrage. Le film est présenté hors compétition au 66e Festival de San Sebastian. Il décède à Madrid en 2020.


    Une vie secrète
    Aitor ARREGI, Jon GARAÑO, José Mari GOENAGA

    Espagne, 1936. Higinio, partisan républicain, voit sa vie menacée par l’arrivée des franquistes. Avec l’aide de sa femme Rosa, il décide de se cacher dans leur propre maison. La crainte des représailles et l’amour qu’ils éprouvent l’un pour l’autre condamnent le couple à la captivité. Le trio de cinéastes basques revient en force avec un thriller historique haletant, incarné par un duo de protagonistes prodigieux.

     

    > VOIR LA BANDE-ANNONCE

     

  • SAM 3 OCT. I LE MIKADO MJC NOVEL I 19H00
  • Pays Espagne, France I Année 2019 I durée 147 mn I Langue Espagnol I Scénario Luiso Berdego, José Mari Goenaga I Photo Javi Agirre Erauso I Montage  Laurent Dufrèche, Raúl López I Musique Pascal Gaigne, Alazneameztoy - Iñaki Díez I Interprétation Antonio De La Torre, Bélen Cuesta, Vincente Vergara, José Manuel Poga, Emilio Palacios I Production MANNY FILMS, IRUSOIN, MORIARTI PRODUKZIOAK S.L., LA CLAQUETA PC

    Biographie

    Jon Garaño, Aitor Arregi et José Mari Goenaga, sont trois réalisateurs basques. Ils ont produit Loreak (Garaño & Goenaga, 2014), en sélection officielle au Festival de San Sebastián, et représentant de l’Espagne aux Oscars, et Handia (Annecy cinéma espagnol, 2018), lauréat de 10 Goyas. Une vie secrète (2019), leur dernier film, en compétition officielle au Festival international du film de San Sebastián, a remporté la Coquille d’argent du meilleur réalisateur et le Prix du jury pour le meilleur scénario.

     


    Viendra le feu
    Oliver LAXE

    Amador Coro a été condamné pour avoir provoqué un incendie. À sa sortie de prison, personne ne l’attend. Il retrouve sa mère et leurs trois vaches qui vivent nichées dans les montagnes en Galice. Leurs vies s’écoulent au rythme apaisé de la nature, jusqu’au retour du feu dévastateur. Ce magnifique film-poème nous amène en Galice, au cœur d’une nature énigmatique et onirique, où resplendit l’aura de ses habitants mystiques.

     

    > VOIR LA BANDE-ANNONCE

     

  • VEN 2 OCT. I LES NEMOURS I 14H00
  • SAM 3 OCT. I LE RABELAIS I 18H30
  • Pays Espagne, France, Luxembourg I Année 2019 I durée 85 mn I Langue Espagnol I Scénario Santiago Fillol, Oliver Laxe I Photo Mauro Herce I Montage Cristobal Fernandez I Musique  David Machado, Sergio Da Silva, Amanda Villavieja, Xavi Souto I Interprétation Amador Arias, Benedicta Sánchez, Inazio Abrao, Elena Fernández, David De Poso

    Biographie

    Oliver Laxe, né en 1982, grandit entre la France, l’Espagne et le Maroc. Ses deux premiers longs-métrages ont été primés au Festival de Cannes : Vous êtes tous des capitaines a reçu le prix FIPRESCI à la Quinzaine des Réalisateurs en 2010 et Mimosas a obtenu le Grand Prix de la Semaine de la Critique en 2016. Viendra le feu, Prix du Jury Un Certain Regard à Cannes en 2019, a été tourné en Galice, la terre de ses ancêtres.